La Biennale de Paris au Luxembourg
Une Biennale de Paris se déroulera au Luxembourg en 2018. Le projet est élaboré par l’École d’art contemporain au Luxembourg. Il sera mis en place et se manifestera dans différents lieux tout le long de l’année 2018. 
Plus d’information :
ecoleart @ ecoledartcontemporain.lu

ENDA (Ecole nationale d’art)
Appel à candidatures, Session XVIII, 2018-2019
L’ENDA (Ecole nationale d’art) est un établissement d’enseignement supérieur de recherche et d’expérimentation en art, en même temps qu’un lieu de rencontres et de travail. L’ENDA s’adresse à ceux qui témoignent d’un intérêt pour des démarches singulières, à ceux qui souhaitent transformer leur pratique artistique ou leur activité professionnelle, à ceux qui rejettent l’art tel qu’il est pratiqué communément, ou enfin, à ceux, qui dans des conditions optimales, cherchent à mettre des questions essentielles au travail. L’ENDA se constitue comme la section pédagogique de la Biennale de Paris. Elle rassemble chaque année un groupe de travail à Paris et New York. L’ENDA dispense un cursus sans équivalent qui offre à ses participants l’opportunité de se libérer des modèles hérités de l’art du 20e siècle. Elle propose également de mettre en évidence certains des enjeux à l’oeuvre dans l’art du 21e siècle, une histoire en cours d’écriture à laquelle les praticiens pourront éventuellement prendre part.
Prochaine échéance de dépôt de candidature :
le 25 février 2018

http://www.enda.fr/candidature 

(Fomea) Forum mondial des économies de l’art
Paris, du 30 juin au 1er juillet 2018. juillet 2018 à Paris et attend 100 participants du monde entier. Sur trois jours se dérouleront des conférences, des ateliers de travail, des formations, des séances de conseil, des tables rondes et des stands documentaires. Cet ensemble d’activités réunira des acteurs du monde de l’art, de la société et de l’économie. Les objectifs du forum : 
– Faire connaître des économies alternatives au marché à l’oeuvre.
– Renforcer des économies hors-marché de l’art au service des artistes et des structures.
– Soutenir toute ce qui peut remettre en question l’hégémonie du marché de l’art.
– Promouvoir des économies innovantes dans le secteur de l’art et de la culture.
– Permettre des synergies et des collaborations entre les acteurs de ces économies.
– Générer des modèles économiques artistiques inclusifs.
– Accueillir des initiatives et des projets en phase avec ces objectifs.
Date limite de dépôt de projet :
le 1er avril 2018 à minuit

http://www.fomea.org