La Terminologie

Aujourd’hui, les termes dont on fait
couramment usage dans l’art ne peuvent pas
caractériser des démarches comme celles
constitutives de la Biennale de Paris.
D’autres termes et d’autres notions sont
nécessaires. Si jusqu’à présent les mots
de l’art ont été inventés par hasard,
consciemment ou parfois par l’usage,
aujourd’hui la Biennale de Paris le fait
avec méthode et en temps réel.
C’est pourquoi la section Terminologie
s’est fixée comme objectif de nommer
ces nouvelles réalités de l’art qui échappent
aux classifications en vigueur. Ces
nouveaux termes indiquent des positions,
ils n’arrêtent ni ne limitent les pratiques
dont ils sont issus. Ils sont des vecteurs
d’influence sur l’art. Ils posent les bases
d’une nouvelle terminologie de l’art.

L’Amicale de la Biennale de Paris

Elle prend la forme de rencontres régulières
auxquelles peuvent assister toutes les
personnes impliquées dans la Biennale
de Paris. L’Amicale a été créée pour
renforcer un réseau et faire fructifier
des intérêts partagés. Chaque Amicale
consiste en des échanges de points de vue
subordonnés à un sujet précis, à la charge
d’un des participants pour chaque
nouveau rendez-vous. Plus de quarante
Amicales ont eu lieu jusqu’à présent.
http://amicale.biennaledeparis.org

L’Institut des hautes études en arts plastiques (Iheap)

Partant du constat que l’enseignement joue
un rôle déterminant dans le devenir de l’art,
la Biennale de Paris lui consacre depuis 2012
une de ses sections. L’Institut des hautes
études en arts plastiques (Iheap) tire donc
son origine du désir de reformuler
durablement le rapport qu’entretient l’art
avec son éducation. L’Institut des hautes
études en arts plastiques (Iheap) dispense
un cursus qui offre à ses participants
l’opportunité de se libérer des acquis
hérités de l’histoire de l’art du 20e siècle.
Il propose également de mettre en évidence
certains des enjeux à l’œuvre dans l’art du
21e siècle, une histoire en cours d’écriture
à laquelle les participants pourront
éventuellement prendre part.
L’institut est ouvert à ceux qui témoignent
un intérêt pour des démarches singulières et
extrêmes émergeant actuellement de façon
sporadique dans le monde de l’art et ailleurs.
Le cursus participe d’un état d’esprit auquel
il est souhaitable, mais pas indispensable,
d’adhérer. Il s’adresse à ceux qui désirent
bouleverser leur pratique artistique ou leur
activité professionnelle, à ceux qui après
plusieurs années d’école d’art souhaitent
mettre à mal un carcan, à ceux qui rejettent
l’art tel qu’il est pratiqué communément,
à ceux qui attendent d’une école qu’elle soit
plus qu’un contexte de production artistique
et à ceux enfin qui, dans des conditions
intimistes et expérimentales, cherchent à
mettre des questions essentielles au travail.
Le cursus de l’Iheap permet au participant
de se forger un point de vue inattendu sur
l’art et d’expérimenter ce qu’en est la
pratique non conforme, d’envisager une
production d’œuvres nécessitant
des moyens financiers négligeables
ou nuls, d’appliquer des compétences
acquises à tous les aspects de sa vie
professionnelle et privée, et enfin lui donne
des clés pour mettre en place une économie
adaptée à la spécificité de sa production.
L’Iheap porte une attention particulière
à un nombre de participants réduit à vingt
par année. Suivre le cursus de l’Iheap
équivaut à un post-diplôme. L’évaluation
de fin de cursus répondra à des modalités
originales, chaque année différentes. http://www.iheap.fr

La Collection Impermanente

Elle réunit sur un site Internet environ mille
pensées formulées par les participants.
Elle est régulièrement alimentée. Sa lecture
est aléatoire et dépend de chaque
actualisation de la page.

Les Agences de la Biennale de Paris

Ce sont des espaces physiques
qui se greffent sur des structures existantes.
Elles sont à la fois des points d’information
et des bureaux de prospection. D’une part,
elles permettent d’accéder à des
informations sur la Biennale de Paris
et les pratiques associées. D’autre part,
elles constituent pour la Biennale de Paris
une occasion d’accomplir une de ses
missions fondamentales : détecter
des pratiques inconformes. Les lieux
désireux d’accueillir une agence peuvent
en formuler la demande auprès
de la Biennale de Paris qui étudiera
chaque proposition.

Les Archives de la Biennale de Paris

Les archives de la Biennale de Paris se trouvent aux Archives
de la critique d’art à Rennes.
http://archivesdelacritiquedart.org
Responsable du fonds :
Laurence Le Poupon, archiviste.
laurence.lepoupon@archivesdelacritiquedart.org
Tél. : +33(0)2-9937-5529
D’autres documents se trouvent au Centre Pompidou, à l’Institut National d’Histoire de l’Art (Inha) et à l’Institut National de l’Audiovisuel (Ina). Par ailleurs, plus de 7500 pages web contenant des archives sont en ligne depuis 2009 à :
http://archives.biennaledeparis.org

Le Concours de la Biennale de Paris

Aux artistes désireux d’abandonner l’art
pour un temps ou définitivement tout en
acceptant que cette démission puisse
devenir une ressource pour l’art, nous
proposons d’être les meilleurs
abstentionnistes. Les propositions
de participation au concours doivent être
envoyées par courrier à l’adresse
de la Biennale de Paris (Hôtel Salomon
de Rothschild, 11 rue Berryer 75008
Paris) ou par e-mail à :
concours@biennaledeparis.org